6 astuces pour pêcher le thon blanc (germon) à la traîne

comment pêcher le thon blanc germon à la traîne

Dans cet article, je vais poser les bases pour mieux pêcher le thon blanc à la traîne. La meilleure saison, comment les trouver, comment les pêcher, la sécurité etc…

1 Saison pour pêcher le thon blanc à la traîne

Les premiers Germons arrivent à distance de pêche à partir du mois de juin. Les grosses masses de poissons sont pêchées entre juillet et octobre. On peut encore espérer faire de belles pêches fin octobre et début novembre si la météo reste correcte. Le plus important pour que cette pêche reste un plaisir est de choisir une belle fenêtre météo et ne pas hésiter à reporter sa sortie si le temps est mauvais.

2 Trouver la bonne zone de pêche

C’est 80% des résultats de la pêche. Il vaut mieux pêcher avec un équipement de pêche basique au milieu d’un gros banc de thons que de faire des ronds dans l’eau avec un bateau sur-équipé là où il n’y a pas de poisson!

Secteurs propices

Le thon blanc est un poisson du large. Grand migrateur, il se “rapproche” des côtes françaises pendant la saison chaude mais reste presque toujours là où il y a beaucoup de profondeur. Il est rare de le pêcher sur des zones de moins de 500m de profondeur. Les accords du plateau continental sont des secteurs à privilégier.

zones de pêche aux thons blanc à la traîne

Température de l’eau

On peut facilement avoir accès à la température de surface sur des sites comme “windy”. Une température entre 18 et 21°C est idéale pour le thon blanc.

température de l'eau pêche du thon blanc germon

Plancton, salinité, thermocline,courants etc…

Les pêcheurs de thons professionnels espagnols font appel aux scientifiques pour trouver plus rapidement les zones de pêches. Ils traitent les informations comme la salinité, la thermocline, les températures de surfaces et de différentes couches d’eaux, les hauteurs d’eaux, les courants, le plancton etc… Ils peuvent ensuite faire des prédictions de zones poissonneuses directement de leur bureaux!

Voir la vidéo très intéressante sur les prédiction scientifiques pour la pêche professionnelle ICI

Cette vidéo date d’il y a plus de 10 ans! Imaginez maintenant…. Désolé si j’ai cassé le mythe de ces pêcheurs dont l’expérience et le sens de l’eau les guidaient systématiquement sur les zones poissonneuses. Tout est orienté par satellite, en temps réel et affiné par leurs réseaux sur l’eau. (vhf, téléphone satellite, radar, blu etc…)

antenne gps bateau de pêche aux thons

De notre coté, le “réseau” entre pêcheurs est aussi très important et il est très utile pour tout le monde de partager les zones et résultats de pêche entre plaisanciers.

3 Adapter la vitesse du bateau

Le thon blanc se pêche à une vitesse comprise entre 6 et 9 nd. La vitesse idéale est généralement autour de 7nd. Mais ça dépend vraiment de différents paramètres:

Optimisation du régime moteur et carène du bateau

Dans un premier temps, on déterminera sa vitesse suivant le moteur et la carène du bateau. Certains bateaux peuvent doubler leur consommation de carburant entre 6.5 nd et 7.5nd!

On peut voir une très forte différence de sur la courbe de consommation moteur du voilier sur lequel je navigue maintenant. Au moteur et sans vent, il consomme environ 1.5l/h à 5.5nd , 3l/h à 6.5nd , et 7l/h à 7.5nd

courbe de consommation moteur pour pêcher le thon à la traîne

Ma vitesse de traîne optimale en rapport prise de poissons/ consommation est de 6.5nd environ. Sur d’autres types de bateau, elle peut être de 7 ou 7.5nd suivant la motorisation et les remous créés derrière le tableau arrière. C’est à vous de trouver le meilleur compromis…

Météo

La météo peut fortement influencer les résultats de pêche. Le germon est en général plus facile à prendre à la traîne dans des conditions un peu agitées. On ajustera sa vitesse moteur pour éviter de trop “surfer” dans le sens de la houle ou trop ralentir “bout au vent”. Par temps très calme, on aura intérêt à accélérer un peu pour créer un peu plus de remous et stimuler les poissons.

vitesse de traîne pour pêcher le thon blanc (germon)

Recherche du poisson

Si la vitesse de croisière de votre bateau est inférieure à 12nd, il est tout à fait possible (et recommandé) de mettre les lignes en pêche. Il est tout à fait possible de pêcher le thon blanc à la traîne sur les trajets aller ou retour vers le port à 9 ou 10nd . On peut trouver des poissons actifs au milieu de nulle part et pêcher toute une journée là où les autres bateaux sont passés rapidement sans pêcher.

4 Utiliser différents types de leurres

Sans rentrer dans des modèles précis ou l’influence des couleurs que je développerais dans un prochain article, il est très important d’avoir différents types de leurres et de montage pour s’adapter aux conditions de pêche.

Sous la surface

Votre leurre doit rester le plus possible sous la surface. C’est vraiment le plus important pour la pêche des germons. Si la dorade coryphène, le thon rouge ou encore les marlins aiment les leurres qui “flappent” et “bullent” en surface, les thons blancs, eux, seront bien plus réactifs sur des leurres qui restent sous la pellicule de l’eau.

“Teaser” et “daisy chain”

Si les thons blanc préfèrent attaquer les leurres sous la surface, ils sont par contre attirés par tout ce qui fait des remous en surface. Le “teaser” principal reste le sillage du bateau, mais si votre bateau fait peu de remous, il peut être très intéressant de monter un “exiter bird” ou un “daisy chain” devant certains leurres. Ça aura l’effet d’attirer les poissons et de plaquer la ligne à l’eau en empêchant le leurre terminal de “sauter”.

Leurres durs

Les leurres durs permettent eux aussi de garder les lignes plus tendues et d’attirer les poisson par leurs vibrations et leurs bruits. Ils font parfois la différence par grand calme si le bateau ne va pas assez vite pour les leurres à jupes, ou quand le vent devient fort…

leurre dur pour pêcher le thon blanc à la traîne

5 Bien placer ses lignes derrière le bateau

Le placement des lignes est très important. Je ne vais pas ici vous refaire un plan de traîne qui est similaire à la traîne à la bonite .

voir mon article : ” 5 astuces pour mieux pêcher la bonite à la traîne”

On peut utiliser jusqu’à 12 lignes de traîne, mais comme toujours, il est préférable de ce contenter de quelques lignes qui pêchent bien plutôt que d’en mettre 12 qui pêchent mal ou s’emmêlent sans arrêts. 6 à 8 lignes sont une bonne option pour permettre de pêcher le thon blanc avec différents leurres et à différentes longueurs. En général, sur un petit bateau je mets: 2 lignes à 10 brasses, 2 à 18 brasses, et 2 entre 25 et 35 brasses.

On peut remarquer sur la photo en dessous l’ajout d’un teaser “exiter bird” au centre à 5 brasses. Il éclabousse la surface et augmente le résultat des lignes courte par très beau temps. On placera toujours les lignes les plus courtes (ici sur “élastiques”) en position basse, les intermédiaires au niveau des balcons, les plus longues sont sur les cotés et plus en hauteur. On pourra compléter ce plan de traîne classique par une longue ligne centrale et très surélevée ( qui passe au dessus de toutes les autres) montée pour les gros thons ou le marlin.

ligne de traîne au thon blanc germon

6 Sécurité

La pêche du germon à la traîne ne se pratique pas sans un minimum de sécurité. On ne part pas pêcher le thon blanc au large sur un coup de tête et sans préparation. Une sortie de pêche au thon blanc peut durer plusieurs jours et nous éloigner très loin des côtes.

Entretien et sécurité du bateau

Le bateau doit être parfaitement prêt pour de longues navigations. Les vidanges et niveaux sont à jours, la “crépine” de refroidissement moteur propre, les courroies en bon état et tendues, les filtres propres etc….On aura aussi diverses pièces permettant de réparer les “pannes communes” (filtres, courroies, liquide de refroidissement, outils etc).

entretien moteur avant pêche aux thons

L’armement de sécurité à jour (radeau de survie, bout de remorquage correct, Vhf fixe, fusées de détresses etc…)

Avoir à bord un masque, tuba, combinaison, et un bon couteau à dent est aussi très utile pour éviter de se retrouver “en carafe” à 50 miles du port avec un bout ou un plastique dans l’hélice.

Eau douce, carburant etc..

Là encore il vaut mieux prévoir plus que pas assez. Pensez à prendre beaucoup d’eau à boire (le rhum ne compte pas…) en prévision d’une sortie plus longue que prévue. N’oubliez pas de prendre aussi une grosse marge de carburant (suivant consommation du bateau). On peut être amené à faire un “retour” par fort vent contraire ou devoir remorquer un bateau en difficulté et consommer beaucoup plus de carburant que prévu…

Communication, secours

Même si on prend la météo avant de partir et que son bateau est bien préparer, il peut vous arriver un pépin. L’idéal est d’avoir un téléphone satellite, une BLU ou un “inreach” pour garder un contact avec la terre en cas de problème.

Le plus prudent est de partir à plusieurs bateaux sur le même secteur pour garder un contact radio, mieux pêcher, et pouvoir s’aider en cas de problèmes. Un bateau hôpital espagnol suit la campagne de pêche du thon blanc en atlantique .

bateau hopital pêche au thon

Il peut être bon de regarder sa position dans le golfe de Gascogne avant de prendre le large. Vous le trouverez facilement sur “vessel finder” avec les information de l’image au dessus. Il est représenté par un triangle “rouge” sur la carte AIS. Ce bateau peut être très utile en cas de blessure grave…

Bateau hopital juan de la cosa

Il ne vous reste plus qu’à profiter de votre sortie en mer tout en respectant les autres bateaux. Évitez d’approcher les bateaux de pêche professionnels, ou de passer trop près de l’arrière des plaisanciers.

pêcher le thon blanc à la traîne

Voir mes articles sur la pêche du thon:

N’hésitez pas à me laisser un commentaire et à partager cet article à vos amis.

Et abonnez vous pour être informé des prochains articles en ligne sur le blog.

9 commentaires à propos de “6 astuces pour pêcher le thon blanc (germon) à la traîne”

  1. Bonjour
    Merci pour cet article.
    L’année dernière on pêchait le lieu sur épaves vers le large de belle ile et nous avons remonté des thons blanc ou bonite ou thon rouges sans savoir faire la différence physique…30 kg les betes tout de meme. Je n’ai pas pris de photo car on a décroché direct les poissons dans l’eau.
    Donc on a arreté de les pecher et libéré à l’eau de peur d’une erreur ou betises. Qu’elles sont les différences physiques entre thon blanc et rouge et peut on tomber sur un banc de thon blanc dans ce secteur géographque.Merci pour ton aide.Aurais tu une image a me proposer ou est ce qu’un article est possible.Merci encore

    • salut,il se peut tout à fait qu’il y ai des thons blancs derrière belle ile, mais bien au large quand même. Pour des poissons de 30kg il y a de très très fortes chances que ça soit des rouges
      Pour les blancs, tu peux pas te tromper, ils ont vraiment des très grandes nageoires( comme un avion)….
      je vais faire un article avec des photos correctes pour bien faire la différence entre les espèces de “thon” présentes chez nous: thon rouge, thon blanc, listao, bonite , bonitou, patudo etc…
      je vais essayer de mettre ça en ligne cette fin de semaine

  2. Rétroliens : Comment reconnaître les différents thons et bonites - Astuce de Pêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*