“Thon à la traîne” Bien choisir et monter ses hameçons

choisir et monter un hameçon à thon pour la traîne

Bonjour à tous, dans cet article, je vais essayer de vous apporter ma vision des choses sur le montage des hameçons pour pêcher le thon à la traîne. Nous verrons l’intérêt des montages spécifiques sur des leurres à jupe et les différents montages de “l’artza” traditionnel Basque.

Les leurres de traîne

Les leurres pour la pêche du thon à la traîne sont souvent complètement différents que ceux que l’on emploi au lancer. Si certains peuvent s’utiliser pour les deux techniques, d’autres sont exclusivement conçus pour être traînés derrière un bateau. C’est le cas de tous les leurres “à jupe” type “jet siffleur”, “paeta”, “octopus”, “anguillon droit”. Nous allons nous intéresser particulièrement à l’armement de ce type de leurre aujourd’hui et reviendrons sur les spécificités des leurres durs ou souples type poisson nageur, shad, slug etc… dans un prochain article.

leurre pour pêcher le thon à la traîne

Pourquoi faut il un montage “spécial” pour pêcher le thon à la traîne

La pêche du thon à la traîne est une pêche rapide (entre 6 et 9 nd) qui se pratique le plus souvent avec plusieurs lignes derrière le bateau. Quand un poisson attaque le leurre, le ferrage se fait automatiquement avec l’avancé du bateau. Il faudra donc prévoir un armement solide et efficace pour piquer et maintenir le poisson .

Les leurres “à jupe” peuvent être vendus seul ou déjà montés, avec un hameçon et un bas de ligne. Malheureusement, le bas de ligne et les hameçons d’origines sont souvent de mauvaise qualité, mal montés ou méritent d’être améliorés.

Quel type d’hameçon pour armer un leurre de traîne à jupe

hameçon à thon

Les caractéristiques d’un bon hameçon pour le thon à la traîne:

  • être solide et tenir les fortes tractions
  • bien piquer et ferrer le poisson
  • rester en bonne position et ne pas déséquilibrer le leurre
  • maintenir un fort ancrage sans déchirer la gueule du poisson
  • être facile à enlever

L’idéal est donc un hameçon fort de fer pour être très résistants tout en évitant de déchirer la gueule des poissons et avec une grande ouverture pour bien crocheter le poisson et pas seulement se piquer dans un endroit fragile.

Ma préférence va vers un grand hameçon double à tige longue. Il a plusieurs avantages, il tient beaucoup mieux en forte traction (2 points d’ancrages dans la gueule du poisson), équilibre le leurre et reste facile à décrocher grâce à sa hampe longue.

hameçon à thon

Pour les pêches un peu plus lentes (5 à 6nd) et des poissons qui mordent le leurre sans trop aspirer (bonites), j’utilise parfois des hameçons plus courts et légers .

Ils peuvent aussi être bons pour les thons (suivant les tailles) mais ont tendance à être plus difficile à retirer. Certains pêcheurs utilisent uniquement ces hameçons plus courts et en sont très contents. Personnellement, je préfère les hampes longues et je trouve que je décroche beaucoup moins de poissons (quasiment 0) qu’avec les courts. Après, tout est une question de préférences et d’habitudes…

Comment bien placer son hameçon

Les meilleurs résultats sont obtenus en plaçant son hameçon à l’arrière du leurre. L’erreur la plus courante (hors choix de l’hameçon en lui même) est de le monter trop près de la tête du leurre.

On s’appliquera toujours à décaler son hameçon de manière à ce qu’il arrive à la fin de la “jupe” du leurre ou qu’il dépasse un peu.

leurre à bonite

Il y a plusieurs solutions pour bien placer et reculer l’hameçon au niveau de la queue du leurre.

Perles, émerillon, tressage

On peut utiliser des perles, un émerillon, ou un montage tressé pour reculer la position de l’hameçon.

L’avantage des perles est de pouvoir facilement ajuster le recul de l’hameçon mais le nœud en direct sur l’hameçon a de grandes chances de mal se placer et de déséquilibrer le leurre. Un gros émerillon peut être une solution, mais il a tendance à alourdir l’arrière du leurre et ne permet pas de réglage.

montage leurre de traîne

Un tressage type “artza” permet un bon placement de l’hameçon en ajustant sa longueur suivant le leurre. L'”artza” permet aussi de donner de la souplesse, garder l’hameçon bien dans l’axe, et de renforcer le point de fixation de l’hameçon grâce aux multiples passages de tresse.

Un autre avantage du tressage est de pouvoir bien se placer dans un “anguillon” quand les perles ou l’émerillon ont du mal à passer.

Montage d’un “artza” traditionnel basque pour pêcher le thon à la traîne

On peut réaliser le tressage avec de la tresse nylon, coton ou dynema. Le plus résistant est le dynema (une ancienne tresse de pêche au lancer assez grosse convient très bien) mais reste assez “raide”. La tresse nylon est plus souple mais il faudra la changer plus souvent. Il peut se faire de 2 façons:

paeta basque pour leurre a thon

Montage hameçon “libre”

Pour le montage d’un hameçon “libre” (sans anguillon), le mieux est de faire un nouage qui permet de faire passer le tressage dans l’anneau pour créer un léger angle avec le bas de ligne. L’hameçon sera en meilleur position pour piquer les poissons.

On entoure le fil de montage autour de sa main en écartant les doigts suivant la longueur souhaitée. (5 à 10 tours suivant le diamètre du fil)

montage artza hameçon à thon

Je viens placer mon hameçon en travers dans la boucle, et je dégage les deux extrémités pour pas qu’elles s’emmêlent à l’étape suivante.

montage artza hameçon à thon

Je “torsade” la boucle jusqu’à obtenir un serrage qui ne permet plus de tourner.

montage artza hameçon à thon

Je viens passer le bout de la torsade autour de l’hameçon . (à coté de l’autre extrémité).

hameçon à thon pur la traîne

On “arrange” la torsade pour créer une belle vrille puis on vient passer l’extrémité dans l’anneau de l’hameçon. (Attention à bien passer depuis derrière et faire ressortir coté pointes).

hameçon à thon pur la traîne

Il ne nous reste plus qu’à finir le nœud en ligaturant le haut de la hampe et bien bloquer le tout.

hameçon à thon pur la traîne

Pour protéger le tout et assurer la tenue du nœud poissons après poissons, il est conseillé de coller ou vernir la ligature. On peut aussi placer un morceau de gaine thermorétractable et couvrir l’ensemble.

hameçon à thon pur la traîne

Le montage pourra être agrémenté de “ruban”, fibres” etc suivant les goûts des pêcheurs.

pêcher le thon à la traîne

Montage pour anguillon

Le montage avec anguillon rigide est un peu différent. Il permet de pêcher plus lentement et tient l’hameçon dans l’alignement du leurre sans qu’il ne “tombe” par manque de vitesse. Il permet aussi de donner un petit + aux “paeta” et autres leurres à jupe ou de pêcher en animant le leurre comme pour la bonite. (Un article est en cours sur le montage et l’utilisation spécifique de ce type de leurre).

Pour monter un “artza” qui se place bien dans un anguillon, on ne vas pas passer la “vrille” dans l’anneau comme dans le premier montage. On va monter un “artza” un peu différent qui se fixe sur l’anneau en évitant de créer un angle ou une sur-épaisseur .

On commence comme l’autre, en faisant des tours autour de la main et en écartant les doigts suivant la longueur souhaitée. (On réduit en général la longueur de départ car le nouage ne descend pas sur la hampe).

pêcher le thon à la traîne

Je viens maintenant passer la boucle entre les deux hameçons et tire pour le placer au niveau de l’anneau.

pêcher le thon à la traîne

Je “torsade” la boucle jusqu’à obtenir un serrage qui ne permet plus de tourner.

artza pour ton à la traîne

Et je viens passer une pointe de l’hameçon dans la boucle à l’extrémité de la torsade.

artza pour ton à la traîne

Je fais passer le tout entre les hampes de l’hameçon et “j’arrange” la torsade pour créer une belle “vrille”

hameçon de pêche à la traîne

Il me reste à finir le nœud par une petite ligature contre l’anneau. On peut coller le nœud si on souhaite renforcer l’ensemble, mais dans ce cas , l’artza sera recouvert par l’anguillon en caoutchouc qui le protégera.

hameçon de pêche à la traîne

On vérifie la longueur avant de finir le montage dans l’anguillon

choisir et monter un hameçon à thon pour la traîne

Il faut que tout reste bien droit, même quand on tire fort sur le bas de ligne

anguillon de pêche au thon

Il suffira d’y rajouter son octopus ou son jet siffleur préféré et de laisser traîner tout ça derrière le bateau…

La pêche à la traîne des thons est une pêche passionnante pour tous les pêcheurs qui aiment lier navigation hauturière et pêche à la ligne. Elle peut aussi être pratiquée quand on recherche des chasses à pêcher au lancer… Voir mon article ” 5 astuces pour mieux pêcher le thon au lancer”

Vivement que la saison reprenne et qu’on puisse enfin retrouver nos poissons du large.

pêche du thon blanc à la traîne

à très bientôt sur l’eau ou sur le net, n’hésitez pas à partager cet article à vos amis pêcheurs.

Et abonnez vous pour être informé des prochains articles en ligne sur astucedepeche.com

julien

2 commentaires à propos de ““Thon à la traîne” Bien choisir et monter ses hameçons”

  1. Rétroliens : 6 astuces pour pêcher le thon blanc (germon) à la traîne - Astuce de Pêche

  2. Rétroliens : 5 astuces pour mieux pêcher la bonite à la traîne - Astuce de Pêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*